/, Permis Auto/Conduire la nuit

Conduire la nuit

Conduite de nuit

Crédits photo : Pexels

Comment conduire la nuit ?

La nuit est le souvent ce qu’il y a de plus dangereux pour les automobilistes.

En effet les risques sont multipliés par 2. Plusieurs facteurs sont donc à prendre en considération :

  • La météo : La pluie, le brouillard ou même la neige sont des conditions qui peuvent survenir également la nuit et peuvent diminuer notre perception du risque.
  • La fatigue : La fatigue survient lorsque nous avons un trajet pénible et répétitif à effectuer (exemple : les départs/retours de vacances). La nuit, les couleurs ne sont plus perceptibles sans lumière. Les mouvements et la profondeur sont difficile à percevoir.
  • L’éblouissement : les feux des voitures sont généralement des sources lumineuses très fortes et peuvent nous éblouir lorsqu’un autre véhicule arrive en face.

Quelles règles appliquer contre l’éblouissement ?

    • Ne jamais fixer les feux des voitures, portez plutôt votre regard sur le bas côté de votre voie. En plus de ne pas être ébloui(e), vous pourrez analyser les alentours et anticiper les divers dangers (exemple : les animaux sauvages sur les routes en forêt).
    • (Dé)réglez vos rétroviseurs : l’éblouissement peut aussi venir de derrière ! Si votre rétroviseur intérieur n’est pas de type photochromatique (sa glace s’obscurcit automatiquement), n’oubliez pas de le mettre en position nuit. Pour éviter d’être ébloui(e) par vos rétroviseurs extérieurs, vous pouvez les dérégler juste ce qu’il faut pour qu’ils ne vous renvoient pas, directement dans les yeux, la lumière des phares de la voiture qui vous suit.
    • Nettoyer votre pare brise
    • Ne pas éblouir les autres usagers en utilisant correctement vos feux : veillez à ce qu’ils soient toujours réglés pour éclairer sur les hauteurs et distance préconisées par le code de la route.
2018-10-12T12:27:23+00:00 2, octobre 2018|