Quelles sont les mesures sanitaires appliquées en auto-école ?

Comme pour beaucoup de Français, l’épidémie de covid-19 a impacté notre quotidien. Après plusieurs semaines de confinement, nous tentons de reprendre une vie normale malgré les mesures sanitaires imposées par le gouvernement.

Mais cette épidémie mondiale est loin d’être sans conséquence pour les entreprises, tout secteur confondu. Et si il y a bien un secteur qui a fortement été impacté par cette crise du coronavirus c’est bien celui des auto-écoles.

Si les auto-écoles on pu reprendre leurs activités depuis quelques mois, des mesures de protection sanitaires sont imposées afin d’assurer la sécurité des élèves, des moniteurs et des examinateurs.

Dans cet article, nous allons voir en détail les mesures sanitaires qui sont appliquées en auto-école.

Les dispositifs sanitaires dans les écoles de conduite

Il aura fallu attendre le 11 mai pour que les établissements d’enseignement et auto-écoles puissent reprendre leur activité. Cependant, cette reprise s’accompagne de mesures de protection sanitaire qui relèvent de leur responsabilité.

En effet, il faut savoir que les employeurs sont soumis à une obligation de sécurité au travail par la mise en place de moyens renforcée. Ainsi, les gérants d’auto-écoles sont dans l’obligation de mettre en œuvre des mesures sanitaires pour assurer la sécurité et protéger la santé de tout leur personnel. D’un point de vue purement légal, la mise en place du protocole sanitaire pour la reprise des leçons de conduite relève de la responsabilité du dirigeant de l’auto-école.

Par conséquent, un protocole sanitaire obligatoire a été mise en place pour les leçons de conduite ainsi que pour l’examen pratique du permis de conduire et épreuve théorique.

Le protocole sanitaire dans le cadre des leçons de conduite
La voiture étant un espace clos et dans lequel il peut-être difficile de mettre en place les règles de distanciation sociale, un protocole sanitaire strict doit être mis en place par les auto-écoles.

Élèves et moniteurs doivent :

  • porter un masque,
  • effectuer un lavage des mains avant et après chaque leçon,

En outre, l’habitacle est désinfecté après chaque leçon de conduite.

Le protocole sanitaire pour l’examen pratique du permis de conduire (permis B)

  • port du masque obligatoire pour les élèves, les inspecteurs, les examinateurs et les accompagnateurs ;
  • avant l’examen, les élèves et inspecteurs confirment qu’ils ne présentent pas de symptômes cliniques du coronavirus ;
  • pendant l’examen, l’habitacle est aéré et la climatisation est éteinte ;
  • après l’examen, la voiture est désinfectée en respectant le protocole national de déconfinement pour les entreprises.

Les mesures sanitaires pour l’examen théorique du permis de conduire

  • port du masque obligatoire pour les examinateurs et candidats ;
  • la carte d’identité sera présentée tenue en main par le candidat ;
  • le candidat pourra ôter son masque le temps de la vérification de l’identité ;
  • locaux d’au moins 80 mètres carrés ;
  • distance d’au moins 1 mètre entre les candidats ;
  • sens de circulation imposé.

Les conséquences sur les dates d’examen au permis de conduire

Afin d’assurer la sécurité des instructeurs, des examinateurs et des élèves, le gouvernement a choisi une reprise des activités progressive.

Le 11 mai, les auto-écoles, centres d’examens théoriques et locaux des administrations ont réouvert. Les formations théoriques et pratiques ont repris.
Les examens au permis poids lourd et permis moto ont pu reprendre à compter du 25 mai.
Les examens relatifs au permis de conduire B, on pu reprendre à partir du 8 juin.

Mais cette crise sanitaire n’impacte pas uniquement le planning des formations des auto-écoles.

Chaque année, c’est plus de 800 000 candidats qui passent l’épreuve du permis de conduire. La répartition des places d’examen est gérée par la Direction des Territoires et de la Mer. Or, le nombre d’inspecteurs étant largement insuffisant, elles sont distribuées au compte-gouttes à chaque auto-école de France.

Si en temps normal le délai moyen pour être présenté à l’examen du permis de conduire est de 49 jours (2 mois maximum pour une première présentation à l’examen – délai pouvant aller jusqu’à 4 mois pour une seconde présentation), aujourd’hui certains candidats doivent attendre plusieurs mois avant de pouvoir espérer passer leur examen du permis de conduire.

Cet engorgement s’explique notamment par le fait que la reprise des examens permis de conduire se fait de manière progressive.

Les instructeurs et centres d’examen ont ainsi le temps de s’équiper en matériels sanitaires et d’intégrer les modalités de protection. Les candidats au permis de conduire peuvent reprendre quelques heures de formation avant la présentation à l’examen.

Alors, si vous avez terminé votre formation au permis de conduire auto, il vous faudra certainement vous armer de patience avant de passer l’examen.