Au 1er mars 2020, le permis moto change

L’obtention du permis moto A2 est obligatoire pour pouvoir conduire une moto ou un scooter 400 m3 à 600 m3, affichant une puissance maximale de 47,5 chevaux, soit 35 kW. Le permis moto a connu une réforme qui s’applique à compter du 1er mars 2020. Les changements se portent sur l’examen théorique, le plateau ainsi que l’épreuve de la circulation.

La mise en place de la réforme du Permis Moto

La réforme du Permis Moto a été décidée en vue de faire baisser le nombre d’accidents de la route impliquant des deux roues (moto et scooters). En 2018, 627 motards ont trouvé la mort dans un accident de la route Une vitesse trop élevée représente la principale cause de ces accidents. Par ailleurs, 42 % des accidents mortels se sont produits dans un virage, sur une route située hors agglomération. Ainsi, les réformes concernent davantage les règles de sécurité dans les zones les plus à risque ainsi que le comportement des motards et notamment la gestion de l’allure, l’observation et l’analyse de l’environnement avant la prise de décision.

Annoncé en juillet 2018 pour application à compter du 1er janvier 2020, la réforme du Permis Moto ne prendra effet qu’à partir du 1er mars 2020. Les principaux points détaillés ont été présentés par le Ministère de l’Intérieur en novembre 2019. Toutefois, les autorités ont affirmé que les dispositions faisaient encore l’objet de réflexions en vue d’une meilleure précision et que certaines modifications pourraient encore être apportées.

L’Examen Théorique Moto (ETM)

Si précédemment, l’examen théorique était le même pour les candidats au permis voiture et les candidats au permis moto, ce n’est désormais plus le cas.
En effet, les candidats au permis moto doivent désormais passer l’ETM, soit le code moto.
Que contient ce nouveau code moto ?
Comme pour l’examen du code général, ce nouvel examen compte 40 questions. Ces questions concernent la conduite de la moto, l’entretien de la moto, les signalisations, le comportement du motard, le positionnement sur la chaussée, la communication et la relation avec les autres usagers de la route, l’éco-conduite.
Ces questions seront réparties en 8 thèmes, à savoir :
  • Les dispositions légales en matière de sécurité routière,
  • Le motard,
  • La route,
  • Les autres usagers de la route,
  • La règlementation,
  • Les éléments mécaniques de sécurité,
  • Les équipements de protection et les équipements de sécurité des véhicules,
  • Les règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement.
Comme pour l’ETG, vous devez obtenir au moins 35 bonnes réponses pour réussir l’épreuve.
La validité de l’ETM sera maintenue à 5 ans.
Où passer l’examen du code moto ?
L’ETM se déroule auprès des mêmes organismes agréés que pour le code auto, c’est-à-dire La Poste, Code’N Go, Objectif Code SGS, Dekra…
Attention, lors de la réservation de votre examen, veuillez à bien sélectionner le code moto, sans quoi vous passerez l’examen auto, ce qui ne sera pas valable pour votre permis moto.
Important : ceux qui se porteront candidats au permis voiture et au permis moto, devront désormais s’inscrire aux 2 épreuves et donc, s’acquitter des frais d’inscription pour chacun de ces deux examens bien distincts. Par ailleurs, ceux qui ont réussi à l’ETG depuis moins de 5 ans devront passer l’ETM pour obtenir le Code Moto. L’ETM se déroulera auprès des organismes agréés.

Le plateau

L’épreuve du plateau connaît également un changement important. Actuellement, le candidat doit faire chaque étape du plateau à la suite.

Quels sont les changements de l’examen plateau ?
Le nouveau plateau est un tout en un, c’est-à-dire que les différentes étapes se feront en une seule fois, sans s’arrêter.
Vous aurez le droit de poser votre pied trois fois à terre, hors zone neutralisée. Une pénalité sera appliquée pour un pied posé supplémentaire. De même pour le stoppie ( la roue arrière qui se détache du sol lors du freinage d’urgence). La chute de la moto reste une erreur éliminatoire.
L’épreuve sur le plateau s’effectue en une dizaine de minutes.
Les étapes suivantes restent inchangées :
  • Le déplacement de la moto avec le moteur éteint,
  • L’allure réduite sans passager,
  • Le freinage d’urgence,
  • L’allure réduite avec passager,
  • L’évitement.
Parcours de l’examen plateau :
Circuit examen permis moto
Que deviennent les interrogations orales qui existaient initialement ?

L’ETM remplace les Interrogations Orales (également appelées l’épreuve des 12 fiches) qui sont réalisées lors de l’examen pratique sur plateau. Il n’y aura donc plus d’interrogations orales lors de l’examen plateau.

L’épreuve de la circulation

L’examen circulation a été rallongé et prévoit des critères d’évaluations supplémentaires.

Combien de temps dure le nouveau examen circulation ?
L’épreuve de circulation se déroule pendant 40 minutes contre 25 initialement. Les vérifications de sécurité auront lieu avant l’épreuve (anciennement effectuées au plateau).
Cet examen noté sur 27 points a été réévalué. Vous devez désormais obtenir 21 points pour réussir, contre 17 pour l’ancienne version.
Quels sont les nouveaux critères d’évaluation ?
En plus des critères d’évaluation habituels, vous serez aussi évalués sur la maîtrise du freinage et l’application de la technique de la trajectoire de sécurité notamment dans les virages.
Ce point d’évaluation a été ajouté car le non-respect de la trajectoire ou la sortie de la zone de circulation constituent les principales causes des accidents de la route impliquant les motos et les scooters plus particulièrement sur les routes hors agglomération.
Les motards omettent souvent d’adopter les règles de sécurité appropriées pour négocier une courbe pensant que la route est large. Ainsi, les points suivants seront évalués et notés sur un virage à droite et un virage à gauche :
  • L’adaptation de l’allure,
  • Le positionnement à l’extérieur de la courbe,
  • Bien observer pour pouvoir anticiper,
  • Le rabattement.
Y a-t-il une période de transition ?
Oui, la réforme prévoit une période de transition.
Une période de transition aura lieu entre le 1er mars et le 31 août 2020 : si un candidat est en demande du A1 ou A2 avant le 1er mars ET titulaire d’un ETG il conservera le bénéfice de l’ETG jusqu’au 31 août 2020 (date exacte à confirmer, il est peut-être question du 1er août).
Ce qu’il veut donc dire que ces candidats n’auront aucune épreuve théorique, ni les 12 fiches du permis actuel ni l’ETM du nouveau permis.
Par ailleurs, les candidats qui ont obtenu leur plateau avant le 1er mars en conservent le bénéfice et peuvent se présenter à la circulation jusqu’au 31 août.

Autre changement important du permis moto à prévoir

La question des équipements de sécurité est actuellement au cœur des discussions. Rappelons que le port du casque et des gants est obligatoire pour les motards, en France. La nouvelle réforme prévoit l’obligation du port du blouson, du pantalon et des chaussures aux normes CE, en plus du casque et de la paire de gant, pendant les épreuves de conduite. Cela laisse à penser que la liste des protections obligatoires prévue par la loi française pourrait aussi être étendue.

reforme permis moto 2020

Besoin d’une formation rapide et d’un passage prioritaire à l’examen ?

INSCRIPTION GRATUITE
INSCRIPTION GRATUITE