Le permis probatoire : ce que vous devez savoir.

Depuis le 1er mars 2004, lorsque vous passez votre permis de conduire, vous recevez est un permis probatoire. En effet, vous disposerez au départ d’un permis probatoire crédité de 6 points. Si vous respectez le Code de la route, vous verrez votre nombre de points augmenter au fil du temps. 

Voici tout ce qu’il vous faut savoir sur le permis probatoire.

La durée du permis probatoire

Le permis probatoire dure 3 ans sauf si vous avez effectué la conduite accompagnée (AAC). En effet, si vous vous êtes formé en conduite accompagnée, la durée du permis probatoire est réduite à 2 ans. Si vous avez effectué une formation traditionnelle en auto-école, votre permis probatoire aura une durée de 3 ans.

Et après chaque année, le solde de points est majoré de deux ou trois points selon votre mode de formation initiale jusqu’à obtenir 12 points.

Les restrictions particulières du permis probatoire

Mis en place pour lutter contre l’accidentalité des jeunes conducteurs, le permis probatoire comprend certaines restrictions et règles relatives aux jeunes permis.

  • Une obligation d’apposer le macaron A à l’arrière de la voiture pendant toute la durée de la période probatoire, sans quoi vous vous exposez à une amende de 22€.
  • Une vitesse autorisée réduite :
    • 110 km/h sur autoroute au lieu de 130 km/h;
    • 100 km/h sur les portions d’autoroutes limitées à 110 km/h ou sur les voies rapides;
    • 80 km/h sur une route hors agglomération au lieu de 90 km/h.
  • Pas d’alcool au volant pour les jeunes permis :
    • Le taux d’alcool autorisé en permis probatoire est abaissé à 0.2 g/l de sang maximum ce qui équivaut environ à un verre d’alcool. Si vous dépassez ce taux vous risquez une amende de 135€ et un retrait de 6 points soit une invalidation de votre permis.

Les sanctions et contraventions en période probatoire

Les sanctions sont les mêmes pour les permis probatoires et définitifs. Par exemple, un excès de vitesse de moins de 20 km/h au-dessus de la vitesse maximale autorisée est sanctionné d’une amende 68€ et de la perte d’1 point sur le permis définitif comme sur un permis probatoire.

Si lors de votre première année probatoire vous perdez un point, il ne sera plus possible pour vous de récupérer vos points comme prévus pendant les trois années que durera votre probation. Et ce, même si le point perdu est récupéré dans les 6 mois qui suivent. Vous devrez donc attendre la fin de votre période de probation pour voir votre capital relevé à 12 points.

Si vous commettez une infraction qui vous fait perdre 3 points ou plus, vous vous verrez obligé de suivre un stage de sensibilisation dans un délai de 4 mois. Sinon, vous pourrez être suspendu pour une durée de 3 ans, ou alors vous pourrez payer une amende de 135 euros.

Si la contravention n’entraîne pas pas une perte de points, la majoration de points n’est pas remise en cause. Vous obtiendrez vos points supplémentaires après un an.

Est-il possible de réduire la durée de son permis probatoire ?

Depuis juin 2019, les jeunes permis peuvent réduire leur période probatoire en suivant une formation post permis.

La formation post permis permet de récupérer les 12 points plus vite que prévu grâce à une journée (soit 7 heures de formation) en auto-école.

Vous devez effectuer cette formation entre le 6ème et le 12ème mois suivant votre obtention du permis de conduire.

Vous obtenez vos 12 points à condition de ne commettre aucune infraction avec perte de points durant cette période.

Besoin d’une formation rapide et d’un passage prioritaire à l’examen ?

INSCRIPTION GRATUITE
INSCRIPTION GRATUITE

Une tablette de formation offerte !

Pour toute inscription à un stage code accéléré.

En savoir plus